Art & Culture

Le plus célèbre des 4 musées à Echternach est le Musée de l'Abbaye où on peut visiter les fac-similés de plus beaux manuscrits créés par les moines bénédictins de l'abbaye. Juste à côté, dans la Basilique, le Centre de Documentation informe sur la célèbre Procession dansante d'Echternach, qui fait partie du Patrimoine Immatériel de l'Humanité de l'UNESCO. A quelques minutes de marche plus loin se trouve le Musée de Préhistoire, encore appelé Hihof. Au lac d’Echternach, vous visitez les ruines d’villa romaine découverte en 1975 et son petit musée sur la vie des Romains.

springprozession

St.Willibrord et la procession dansante

La naissance de la ville d’Echternach se situe, d’après les historiens, en l’an 698 après J.Chr. En effet, cette année là, le moine irlandais Willibrord, devenu entre-temps archevêque d’Utrecht, arrive dans notre région. Il reçoit alors comme donation de la part d’Irmine, abbesse d’un couvent à Trèves, une propriété au bord de la Sûre. Ceci permet à Willibrord de construire une petite église et de fonder plus tard, à côté, une abbaye qui allait devenir un centre spirituel et culturel important au cours des siècles. Après la mort de Willibrord en 739, il fut inhumé dans la crypte de son église. Peu de temps après, les pèlerins affluèrent vers le tombeau du saint pour demander son aide contre toutes sortes de maladies. La vénération pour le saint homme se manifestait e.a. par des processions appelées dans un texte «les saints dansants». Le premier document qui en parle avec certitude date de la fin du 15ème siècle. Cette procession dansante, unique en son genre, a perduré jusqu’à nos jours et a lieu annuellement le mardi de la Pentecôte. Des milliers de danseurs en rangs de cinq, répartis en une cinquantaine de groupes, dansent sur la musique et le rythme d’autant d’ensembles musicaux jouant un air de polka sans cesse répété, à travers la ville jusqu’au tombeau du saint.

Pour des informations supplémentaires, veuillez consulter le site www.willibrord.lu

 

Art & culture